Catégories
Uncategorized

Comment mener une vie plus écologique ?

La pollution, le déclin de la faune, le changement climatique et d’autres préoccupations environnementales abondent dans les rapports et les articles d’actualité. Cependant, en tant qu’individus, nous pouvons fréquemment nous sentir dépassés et impuissants face à nos capacités. Les modifications minimes, en revanche, permettent à chacun (s’il le souhaite) de contribuer de manière modeste mais importante tout en faisant des économies.

1-Les plastiques, les lingettes humides et les phosphates ne doivent pas être jetés dans la chasse d’eau.

Dans les océans, les lacs et les estuaires du monde entier, des milliards de morceaux microscopiques de plastique s’accumulent, endommageant la vie marine et entrant dans la chaîne alimentaire.

Les microplastiques représentent jusqu’à 219 000 tonnes par an dans les voies navigables européennes et ont été découverts sur les fonds marins et dans la glace de l’Arctique. Les lingettes humides et les microbilles présentes dans de nombreux produits de soins pour la peau sont deux exemples de produits jetés dans les bouchons et les toilettes. Au lieu de particules de plastique, utilisez du sable, du sel ou de la noix de coco dans vos gommages et vos peelings. Les solutions de lavage de la vaisselle et les détergents contenant du phosphate agissent comme des engrais dans l’eau, favorisant la prolifération d’algues qui étouffent la vie aquatique.

Pourquoi le problème des déchets sauvages en Grande-Bretagne s’aggrave-t-il et que peut-on faire pour y remédier ?

Recettes du verger pour la saison

Pour atteindre l’objectif de zéro émission nette de gaz à effet de serre d’ici 2050, la Grande-Bretagne devra procéder à des « réformes radicales ».

2- Il faudra acheter davantage d’aliments de saison.

Au cours des 20 dernières années, le coût du transport aérien des aliments frais sur de grandes distances a plus que triplé. Cela nécessite la consommation d’énergie pour le transport, le stockage et la construction de routes. Soutenir les producteurs alimentaires locaux permet de réduire les kilomètres parcourus par les aliments et de nombreux autres frais environnementaux.

3- Augmentez vos efforts de recyclage.

Pour la première fois depuis le début des relevés, la quantité de déchets collectés auprès des ménages au Royaume-Uni a diminué. Chaque année, près d’un demi-million de tonnes d’emballages métalliques et près de deux millions de tonnes d’emballages en verre sont recyclés au Royaume-Uni. L’énergie économisée en recyclant tous les emballages en acier que nous utilisons en un an suffirait à alimenter 50 000 trajets aller-retour en train.

La majorité des produits ménagers courants, des aérosols aux cartouches de toner en passant par les produits blancs, peuvent désormais être recyclés dans les sites d’agrément des autorités locales ou par le biais de collectes en bordure de trottoir.

4- Les déchets alimentaires doivent être réduits au minimum.

Chaque année, plus de 7 millions de tonnes de nourriture et de boissons sont gaspillées au Royaume-Uni, et chaque individu en Angleterre contribue sept fois son propre poids en déchets. Le bénéfice pour la terre équivaudrait à retirer 1 voiture sur 4 de la route si nous arrêtions tous de gaspiller la nourriture qui aurait pu être consommée. Faites un tas de compost avec ce que vous ne mangez pas. Si vous n’êtes pas en mesure de le faire et que vous avez pourtant besoin de compost, procurez-vous du compost sans tourbe : Les couches de tourbe qui composent les tourbières hautes de plaine, qui sont des habitats essentiels pour la faune et la flore, sont souvent utilisées pour produire du compost à usages multiples.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *